En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.10.2017 à 04 H 28 • Mis à jour le 21.10.2017 à 04 H 30
Par
Yellow Press

Ambiance délétère autour de Hakim Benchamach

Accusé d’enrichissement indu, le président de la Chambre des Conseillers a fait savoir le 18 octobre par communiqué diffusé sur sa page Facebook de son intention de porter plainte contre le site Barlamane, vecteur de propagande et de diffamation proche des milieux sécuritaires, Maârif-Press, Mustapha El Fan et Abdelouahed Bourhim.


Certains organes de presse ont offert une tribune aux représentants de ces sites et blogs, à l’instar de Telquel.ma les qualifiant de « médias » ou de « journalistes », participant ainsi à leur légitimation, alors que leurs écrits ne sont ni étayés, ni ne répondent aux critères les plus élémentaires de l’exercice de la profession.


Lire à ce propos : « Barlamane » : enquête sur une machine à salir


Par ailleurs, Benchamach a été vertement critiqué pour avoir répliqué en faisant valoir sa qualité de président de la Chambre des Conseillers, alors que les attaques qu’il a subies sont ad hominem. « Il a pris cette initiative sans consultation avec l’institution la mêlant ainsi à des attaques orchestrées qui sont en lien avec des suspicions qui entourent sa personne et dans un contexte délétère que connaît son parti, le PAM », assure une source siégeant à la Chambre.


Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu