En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.03.2019 à 17 H 32 • Mis à jour le 06.03.2019 à 17 H 37
Par
Démentis

Fake news: les «sages de la Koutla» n’ont pas sollicité de grâce royale pour Bouachrine

Mohamed Bensaid Aït Idder, Moulay Ismaïl Alaoui et Moulay M’hamed Khalifa derrière la rédaction d’une requête de grâce adressée à Mohammed VI au profit de Taoufik Bouachrine comme l’a affirmé ce mercredi Le360 ? Selon le site réputé pour avoir accès à des informations autorisées des premiers cercles de pouvoir, « les trois sages de la Koutla », comme on les présente communément, auraient rédigé à six mains une lettre de supplique au souverain pour que l’ancien directeur de publication d’Akhbar Al Yaoum, condamné à douze ans de prison en première instance après des accusations de viol, soit libéré.


« Du fake news », rétorque Moulay Ismaïl Alaoui, contacté par nos soins. Le président d’honneur du PPS précise « ne pas être impliqué dans quoi que ce soit de ce genre ». Même son de cloche chez l’istiqlalien Moulay M’Hamed Khalifa joint par Le Desk qui, comme l’ancien secrétaire général du PPS, dément l’information en des termes similaires.


« Je n’ai rien compris de ce qu’a écrit Larhzioui », a de plus déploré Khalifa, faisant référence au billet de Mokhtar Larhzioui, rédacteur en chef d’Al Ahdat Al Maghribiya. Celui-ci s’indigne dans sa tribune du soutien supposé de Khalifa à Bouachrine en ces termes : « Comment une personne qui a passé toute une vie à défendre les opprimés, les classes défavorisées et les personnes vulnérables peut-elle être impliquée dans une telle initiative ? ».


Par ailleurs, les démentis de Alaoui et de Khalifa ont été confortés par une autre source, cette fois-ci interne au PSU dont la figure tutélaire est Aït Idder, qui précise « qu’il s’agit d’une simple et pure intox ».

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu