En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.01.2017 à 22 H 29 • Mis à jour le 20.01.2017 à 22 H 29
Par
Couac diplomatique

Le député français Jean Glavany prétend que Mohammed VI est malade

Venu présenter un rapport de mission diplomatique parlementaire à l’Assemblée nationale française sur « les atouts et fragilités » du Maghreb co-signé avec Guy Tessier (LR), le député PS Jean Glavany est sorti de sa réserve pour souligner dit-il « l’instabilité politique de ces pays dirigés par des hommes à la santé fragile ». Le président algérien Abdelaziz Bouteflika avait été frappé, en 2013, par un AVC qui a affecté sa mobilité et son élocution, rapporte le site de la chaine parlementaire LCP, en s’étonnant que Mohammed VI, soit considéré comme « un roi malade atteint d’une maladie à évolution lente soignée à coup de cortisone », comme l’a prétendu Jean Glavany. Quelque peu affolée par cette sortie incontrôlée, la présidente de la commission des affaires étrangères et fervente défenderesse des intérêts du royaume –  son pays natal -, Elisabeth Guigou, a eu beau avoir rappeler que l’audition était ouverte à la presse, Guy Teissier et Jean Glavany ont fait preuve d’un « franc-parler » assez inhabituel sur ces questions qui risquent évidemment de froisser Rabat, mais aussi Alger et Tunis. En septembre dernier, le même Glavany faisait l’apologie de Mohammed VI en faisant remarquer sur sa page Facebook que son discours du 20-août appelant à combattre l’extrémisme religieux n’avait pas eu suffisamment d’écho dans la presse française.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu