En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.01.2022 à 13 H 21 • Mis à jour le 21.01.2022 à 13 H 59
Par
Recherche

Le géant brésilien Embrapa et le groupe OCP renforcent leur partenariat

Le directeur exécutif du groupe OCP-Brésil, Olavio Takenaka, a effectué ce mercredi 19 janvier une visite au siège de l’entreprise d’État brésilienne Embrapa, à l’occasion de laquelle il a rencontré le président de la société.


Embrapa (Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária, Embrapa, Entreprise Brésilienne de Recherche Agricole en français) est la société publique brésilienne spécialisée dans l’agronomie, qui a permis au Brésil de se transformer en grande puissance agricole.


La société, composée de 46 centres spécialisés de recherche, emploie près de 9 000 personnes, dont plus de 2 200 chercheurs. En 2020, son chiffre d’affaires s’est élevé à 61,85 milliards de dollars (environ 574,48 milliards de dirhams).


Lors de cette réunion, Olavio Takenaka a fait part au président d’Embrapa, de l’intérêt que porte le groupe OCP à l’élargissement de la coopération entre les deux pays à la Recherche, Développement et Innovation (RD&I).


Ont également participé à la réunion l’ancien ministre de l’Agriculture brésilien, Roberto Rodrigues, actuellement consultant stratégique du groupe OCP, et les directeurs de la R&D, Guy de Capdeville, et de l’Innovation et de la Technologie, Adriana Martin.


Grâce à cette coopération, OCP espère intégrer des intrants biologiques dans ses engrais phosphatés, dans une optique de durabilité.


Pour réussir ce défi, l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) sera impliquée dans la coopération entre OCP et Embrapa, pour le développement d’actions conjointes de RD&I visant principalement les innovations dans le domaine des engrais phosphatés, en privilégiant la production d’intrants biologiques à base de phosphore.


Le président d’Embrapa a souligné que la coopération internationale sera l’un des axes de l’agenda de l’entreprise en 2022. Il a d’ailleurs prévu un voyage au Maroc, durant lequel il visitera le siège de OCP ainsi que l’UM6P.


Dans l’attente de l’ouverture des frontières, des rencontres virtuelles ont été proposées entre les équipes RD&I des trois institutions : Embrapa, OCP et UM6P. Notons enfin que le Brésil importe environ 40 % du phosphate du Maroc chaque année.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu