En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.01.2017 à 00 H 56 • Mis à jour le 12.01.2017 à 00 H 56
Par
Vindicte

Le salafiste Abou Naim menace « les apostats » anti-burqa

Dans une vidéo d’une dizaine de minutes diffusée le 10 janvier sur son compte Facebook et visionnée près de 60 000 fois, le prédicateur Abdelhamid Abou Naim a de nouveau frappé. Cette fois-ci, il mène la charge contre la directive des autorités interdisant la confection et le commerce de la burqa. Son prêche excommunicateur intitulé « Qui est cet apostat qui fait la guerre au Seigneur ? » s’en est pris « aux infidèles, aux renégats et aux adorateurs de Satan qui veulent interdire le niqab sous toutes ses formes alors qu’il est censé protéger la musulmane pieuse ». « Celui qui a décidé de cela est voué aux gémonies (…) qui est-il, ce meurtrier qui combat Dieu, son prophète et sa loi et qui défend la nudité et la fitna dans ce pays musulman ? » a-t-il proféré en substance d’un ton vindicatif traitant la décision d’acte « maçonnique ». Il a ensuite interpellé « les Musulmans » en les questionnant : « Qu’avez-vous fait de votre religion ? » et en les appelant à signer des pétitions contre la décision « des athées (…) qui servent les intérêts des Juifs ». Dans un geste de défi, Abou Naim s’est dit disposé à vendre lui-même la burqa bannie. Le salafiste à la barbe rousse, qui ne jure que par « le sultan qui (m’) a donné toute légitimité face aux ministres de la menthe et du chocolat », s’est distingué récemment par ses menaces proférées sur les réseaux sociaux contre l’intellectuel Ahmed Assid, le président du CNDH, Driss El Yazami ou encore le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, sans compter ses attaques incessantes contre les médias qu’il juge « à la solde des ennemis de l’Islam et de la foi ».

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu