En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.05.2017 à 13 H 09 • Mis à jour le 07.05.2017 à 13 H 09
Par
Sollicitude royale

Mohammed VI a reçu le chanteur Saâd Lamjarred en privé à Paris

C’est devenu une habitude assumée dans la communication personnelle du roi avec ses sujets. Que ce soit au Maroc ou à l’étranger, Mohammed VI se prête volontiers au jeu des photos-op avec des célébrités, mais aussi et surtout de simples badauds croisés au gré de ses sorties.


En France depuis quelques jours, où il a aussi suscité l’intérêt de la presse parisienne en rejoignant avec surprise au Café Philippe dans le IIIème arrondissement de Paris, François Hollande, le souverain a par ailleurs rencontré, mais cette fois-ci loin des yeux indiscrets, le chanteur de variétés Saâd Lmajarred, superstar marocaine adulée par des millions de fans dans tout le monde arabe, mais objet de poursuites en France pour une sombre affaire de viol.


« Une photo qui ne circule pas », souligne le journaliste Ignacio Cembrero sur TSA, qui confirme ainsi une information donnée dès vendredi par le site Goud au Maroc. Celui-ci affirmait que l’entretien s’est déroulé jeudi à Paris et qu’il avait duré une vingtaine de minutes.


Remis en liberté provisoire, le chanteur, désormais muni d’un bracelet électronique, aurait insisté à être reçu pour remercier le souverain pour sa bienveillance à son égard, selon des sources citées par Cembrero. Le roi avait en effet accédé à sa demande et à celle de sa famille pour qu’une assistance juridique lui soit assurée en France. Le Palais avait alors mis à sa disposition le très remuant avocat Eric Dupont-Moretti.


Et c’est par l’entregent de cette figure très médiatisée du barreau français que Lamjarred aurait fait part de sa nouvelle requête de rencontrer le roi lors de son passage dans l’Hexagone, selon diverses sources citées par nombre de médias, dont Al Arabiya à l’international, ou Febrayer au Maroc.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu