logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.10.2022 à 11 H 07 • Mis à jour le 18.10.2022 à 11 H 34
Par
Sahara

Sahara: tenue à huis-clos des consultations avant la réunion du Conseil de sécurité

Staffan De Mistura

Le Conseil de sécurité s'est réuni à huis-clos ce lundi, sous la présidence du Gabon, pour pour la présentation des points sur la situation sur le terrain et des entretiens menés par l'Envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU.  Des consultations qui surviennent avant la réunion de l'instance onusienne prévue à la fin de ce mois.


Staffan de Mistura y a fait un exposé des résultats de sa deuxième tournée régionale et ses entretiens avec les différentes parties. Pour sa part, Alexander Ivanko, représentant spécial du SG de l'ONU et chef de la Minurso a fait une présentation sur les développements sur le terrain dans la zone relevée de la mission onusienne. Le duo avait déjà précédemment fait une présentation devant la même instance onusienne.


Pour rappel, le rapport de Guterres faisait mention de plusieurs actes d'hostilité entre les deux bords, mais aussi la mobilité réduite par le Polisario de la Minurso afin de pouvoir se rendre sur le terrain. En raison de ces obstacles, l'ONU n'avait pas pu établir avec précision les faits reprochés au Maroc par le Front, dont notamment les tirs sur civils souvent mis en avant.


Dans des déclarations données aux journalistes, dont notamment ceux de l'agence de presse espagnole EFE, De Mistura s'est contenté de rappeler que « cette mission est unique », regrettant de ne pouvoir faire de commentaire. « Ce n'est pas le moment de la diplomatie publique, mais plutôt discrète », a-t-il fait savoir à EFE. Il s'agit de la dernière réunion du Conseil de sécurité avant le vote sur l'extension de la Minurso.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu