S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.09.2017 à 10 H 59 • Mis à jour le 29.09.2017 à 10 H 59
Par
Abidjan

Sommet UA-UE: des positions ambivalentes sur le cas de la « RASD »

Le ministre des Affaires étrangères du Danemark en visite au Maroc ce 28 septembre dans le cadre de la coopération bilatérale axée sur le volet économique a, lors d’un point presse au siège du MAECI à Rabat, indiqué que le format du Sommet UE-Afrique (rebaptisé Sommet UA-UE), que doit accueillir en novembre la Côte d’Ivoire, ne préjuge pas de sa composition et ce malgré l'adoption d'un nouveau naming qui encadre la participation des Etats reconnus en tant que tels au sein de l'Union africaine, et donc de la "RASD".


« Nous préférons entendre la position du Maroc au lieu de donner des conseils », a affirmé Anders Samuelson à la presse, laissant entendre que les discussions sont toujours en cours et que les positions finales ne sont pas arrêtées sur les critères de participation. La déclaration du diplomate danois est dans se sens soulignée par Rabat.


« L’Union européenne (UE) et l’Union africaine (UA) se sont accordés sur la relabellisation du prochain sommet entre Européens et Africains, prévu les 29 et 30 novembre prochains à Abidjan (Côte d’Ivoire), en sommet UE-UA », avait affirmé pour sa part, samedi dernier l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, ardent défenseur du Polisario auprès des instances européennes, dans une déclaration à l’agence officielle algérienne APS.


« Le sommet UE – Afrique devient le Sommet UE – UA. Le prochain sommet, prévu les 29 et 30 novembre prochains à Abidjan (Côte d’Ivoire), a même un nouveau logo, dévoilé mercredi 27 septembre sur Twitter par Neven Mimica, commissaire européen en charge de la Coopération internationale et du Développement », a indiqué le site d’information algérien TSA, concluant que « le revers pour le Maroc est confirmé officiellement ».


Si l'Algérie compte bien faire en sorte que la "RASD" y soit représentée, selon une source diplomatique européenne, « le format dans sa dénomination est arrêté (UA-UE) d'où le nouveau logo, mais cela ne préjuge pas de la présence ou pas de certaines délégations d’Etats ou d’entités reconnues en tant que tel par l'UA pour diverses raisons ayant trait, soit à des contingences diplomatiques, à la justice internationale ou autres ». Et d’ajouter : « Ce sera à l'UA d'inviter les pays qui la concernent, la question est certes cependant débattue dans le détail avec l'UE dans le cadre de la nouvelle appellation adoptée (...).


« Pour le format UA tôt ou tard, il devra s'imposer, car il en va de la fierté de tous les pays africains. Ils sont unanimes sur ça, au-delà du cas de la "RASD" ou autres », considère une autre source proche du dossier.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu