logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.03.2022 à 13 H 04 • Mis à jour le 27.03.2022 à 13 H 07
Par La rédaction

Face aux critiques, Auchan s’explique sur sa décision de rester en Russie

Face aux critiques du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Auchan Retail International, propriété de la famille Mulliez en France, a réagi ce dimanche, s'expliquant sur sa décision de non-retrait du territoire russe. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Yves Claude, PDG d'Auchan, affirme être certain qu'en restant, le groupe aidera « ses collaborateurs et les populations civiles ». « La raison d'être de notre enseigne, c'est d'être utile où que nous soyons », fait-il savoir.


« Nous fabriquons dans nos magasins du pain frais tous les jours pour les Ukrainiens et pour les Russes, ce qui est vital en ce moment », ajoute-t-il. « L'enseigne est présente en Russie depuis une vingtaine d'années, employant 30 000 personnes », rappelle le PDG.


En réponse aux interrogations soulevées sur l'intérêt de la famille Mulliez de conserver ses actifs en Russie, Yves Claude précise que le groupe a suspendu ses investissements. « Notre filiale fonctionne en autarcie », explique-t-il, ajoutant qu'Auchan détient 231 magasins et d'activités d'e-commerce. « Si nous partons, nous risquons l'expropriation et nous exposons nos dirigeants locaux à des poursuites pénales pour faillite frauduleuse ». Il confie par ailleurs que le fait de quitter la Russie pousse à la cession des biens à des tiers, dont notamment des capitaux russes, ce qui ne fera que renforcer le système économique russe, argumente le manager.



©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu