logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.03.2022 à 16 H 09 • Mis à jour le 24.03.2022 à 10 H 08
Par La rédaction

Gaz : la Russie exigera « des pays hostiles » qu’ils paient leurs achats en roubles

Vladimir Poutine a annoncé ce mercredi que la Russie n’acceptera plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz aux pays « hostiles », donnant une semaine à la banque centrale et au gouvernement pour mettre en place un nouveau système en roubles « clair et transparent ».


« J'ai pris la décision de mettre en œuvre un ensemble de mesures pour passer au paiement en roubles de notre gaz livré aux pays hostiles, et de renoncer dans tous les règlements aux devises qui ont été compromises », a annoncé le président russe lors d'une réunion gouvernementale, expliquant qu'il s'agissait d'une réaction au gel des avoirs de la Russie à l'étranger, notamment ceux de la banque centrale de Russie dont les réserves en devises se sont réduites en raison des sanctions occidentales.


« La Russie continuera, bien sûr, à fournir du gaz naturel conformément aux volumes et aux prix fixés dans les contrats conclus précédemment », a déclaré Poutine lors de la réunion télévisée, et d’ajouter : « Les changements n'affecteront que la monnaie de paiement, qui sera remplacée par le rouble russe ».


Cette annonce a eu un effet immédiat sur le cours du gaz, qui a enregistré une hausse de 21 % à 119 euros la mégawattheure sur le marché néerlandais, marché de référence pour le prix du gaz eu Europe.


Rappelons que la Russie avait dressé une liste des pays hostiles qui comprend les États-Unis, les États membres de l'Union européenne, la Grande-Bretagne, le Japon, le Canada, la Norvège, Singapour, la Corée du Sud, la Suisse et l'Ukraine.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu