logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.02.2022 à 15 H 14 • Mis à jour le 27.02.2022 à 15 H 25
Par La rédaction

Pas de capitulation en vue dit Kiev, Washington répond aux menaces russes

L’Ukraine prête à négocier mais pas à céder de territoire. Le ministre des affaires étrangères ukrainien précise les intentions de son pays alors que des négociations avec le Kremlin doivent avoir lieu dans les prochaines heures à la frontière avec le Belarus. La délégation s’y rendra « pour écouter ce que la Russie a à dire » mais « nous ne céderons pas de territoire », explique-t-il pour dire que Kiev n’a pas l’intention de capituler.


Pour la Maison Blanche, Poutine « fabrique des menaces qui n’existent pas ». Le porte-parole de la Maison Blanche a réagi aux menaces nucléaires mises sur la table par le président russe.


« Il s’agit d’un schéma répété que nous avons observé de la part du président Poutine durant ce conflit, qui est de fabriquer des menaces qui n’existent pas afin de justifier la poursuite d’une agression, dénonce Jen Psaki. A aucun moment la Russie n’a été menacée par l’OTAN ou l’Ukraine […] Nous allons résister à cela. Nous avons la capacité de nous défendre »


Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a dénoncé, dimanche, la conduite « irresponsable » de Moscou après la mise en alerte par Vladimir Poutine de la « force de dissuasion » nucléaire de l’armée russe. « C’est une rhétorique dangereuse. C’est une conduite qui est irresponsable », a déclaré Stoltenberg sur la chaîne américaine CNN.


Par ailleurs, les gouvernements espagnols et canadiens ont annoncé fermer leur espace aérien aux compagnies aériennes russes, comme la plupart des pays européens.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu