logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.02.2022 à 22 H 57 • Mis à jour le 26.02.2022 à 22 H 57
Par La rédaction

Pression française sur le Bélarus, allié de Poutine : le retrait des troupes russes exigé par Macron

Le président français a eu samedi un entretien téléphonique avec son homologue Alexandre Loukachenko, dont le pays accueille des militaires russes prenant part à l’invasion en Ukraine, a rapporté Minsk.


Lors de cet entretien, Loukachenko et Macron « ont parlé de la position et du rôle du Bélarus dans le conflit » en Ukraine, a indiqué la présidence bélarusse dans un communiqué ce samedi soir.


« Le président de la République a tenu à dénoncer la gravité d’une décision qui consisterait à autoriser la Russie à déployer des armements nucléaires sur le sol biélorusse. Le président de la République a demandé au président de la Biélorussie d’exiger au plus vite le retrait des troupes russes de son sol, lesquelles mènent à une guerre unilatérale et injuste et a souligné la nécessité de coopérer avec la communauté internationale pour conduire les opérations humanitaires au secours du peuple ukrainien », écrit pour sa part l’Elysée dans un communiqué.


« Le président de la République, ajoute le communiqué, a souligné combien la fraternité entre les peuples biélorusses et ukrainiens devrait conduire la Biélorussie à refuser d’être le vassal et le complice de fait de la Russie dans la guerre contre l’Ukraine. » Avec cet appel « tout à fait exceptionnel », Emmanuel Macron a mis le président Loukachenko « sous pression en lui rappelant ce que la Biélorussie avait en commun avec l’Ukraine et avec l’Europe », selon l’Elysée.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu