logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.02.2022 à 22 H 09 • Mis à jour le 26.02.2022 à 22 H 09
Par La rédaction

Une « session spéciale » ce dimanche à l’ONU qui n’inclut pas de possibilité de véto pour la Russie

Le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunira dimanche à 20 h GMT (21 h du Maroc) pour adopter une résolution réclamant « une saisine de l’Assemblée générale » afin qu’elle organise lundi une « session spéciale » sur la guerre entre la Russie et l’Ukraine, font savoir ce samedi soir des sources diplomatiques.


Une telle saisine, prévue par une procédure spécifique onusienne utilisée très rarement, n’inclut pas de possibilité de veto par l’un de ses cinq membres permanents et Moscou ne pourra pas s’y opposer.


L’objectif de cette « session spéciale de l’Assemblée générale » sera « de faire prendre position aux 193 membres de l’ONU » sur le conflit et sur « la violation de la Charte des Nations Unies », indique à l’AFP un diplomate sous couvert d’anonymat.


Sur Twitter, le président ukrainien raconte s’être entretenu avec le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Il dit lui avoir demandé de« priver le pays agresseur (la Russie) de droit de vote au Conseil de sécurité de l’ONU » et de « qualifier les actions et déclarations de la Russie de génocide du peuple ukrainien ».



Par ailleurs, les ministres européens des Affaires étrangères se réuniront dimanche à 18 heures (heure du Maroc) en visioconférence pour discuter du soutien de l’UE à l’Ukraine face à l’invasion russe, indiquent ce samedi soir plusieurs diplomates. Les ministres des Vingt-Sept pourraient également discuter de nouvelles sanctions, alors que l’Allemagne a ouvert la voie plus tôt dans la journée à l’exclusion de la Russie du système de messagerie bancaire Swift, mesure à laquelle Berlin s’opposait jusqu’alors farouchement.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu