logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.03.2022 à 23 H 41 • Mis à jour le 05.03.2022 à 23 H 41
Par La rédaction

Visa et Mastercard décident de suspendre leurs opérations en Russie

Les émetteurs américains de cartes de paiements Visa et Mastercard ont décidé samedi de suspendre leurs opérations en Russie dans la foulée de son conflit armé avec l'Ukraine.


Mastercard a décidé de suspendre (son) réseau de services en Russie alors Visa va « cesser toutes les transactions Visa au cours des prochains jours », ont annoncé les deux géants dans des communiqués.


Au cours de la semaine, ils ont rejoint la salve de sanctions imposées contre la Russie, en excluant de leur réseau les banques russes.


Ainsi, Mastercard a « bloqué de multiples institutions financières » sur son réseau de paiements « en réponse aux ordres imposant des sanctions », a annoncé l'entreprise sur son site électronique.


« Nous continuerons à travailler avec les régulateurs dans les jours à venir pour respecter pleinement nos obligations de conformité à mesure qu'elles évoluent », a indiqué le directeur général de l'entreprise, Michael Miebach.


De son côté, Visa a indiqué « prendre rapidement des mesures pour assurer le respect des sanctions applicables », en se disant « prêt à se conformer aux sanctions supplémentaires qui pourraient être mises en œuvre ».


Plusieurs géants de l'économie américaine, d'ExxonMobil à Apple en passant par Boeing et Ford, ont annoncé mardi qu'ils prenaient leurs distances avec la Russie dans le sillage de son conflit avec l'Ukraine.


En réaction à cette cascade de sanctions, Moscou a annoncé mardi qu'il préparait un décret pour tenter d'enrayer cette hémorragie, en imposant des restrictions temporaires à la sortie des investisseurs étrangers des actifs russes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu