En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.05.2019 à 14 H 19 • Mis à jour le 27.05.2019 à 14 H 20
Par
Politique

Akhchichine évincé du bureau politique du PAM par Benchamach

Par une décision inédite, le secrétaire général du PAM, Hakim Benchamach, vient d’exclure Ahmed Akhchichine du bureau politique du PAM. Celui qui est également à la tête de la Chambre des conseillers s’est appuyée sur le règlement intérieur qui lui confère le pouvoir de nommer 7 membres au sein du bureau politique.


Le patron du PAM justifie sa décision, en regrettant qu’Akhchichine « n’ait pas respecté certaines engagements pris devant le bureau politique, le bureau fédéral mais aussi le secrétariat national du parti, le 5 janvier 2019 ».


Il est aussi reproché au président du conseil régional de Marrakech-Safi d’être derrière plusieurs dysfonctionnements que le parti a connu récemment. Mais le principal grief reste sans aucun doute, l’implication jugée « négative » de l’ancien chargé de mission au sein du Cabinet royal « dans l’avortement de la tenue de l’initiative commémorative du Mouvement pour tous les démocrates », matrice du PAM créée par plusieurs personnalités de gauche et de la société civile, mais aussi Fouad Ali El Himma, principal conseiller royal.


Comme indiqué par Le Desk, cette rencontre, invitant plusieurs personnalités du PAM et du MTD, devait avoir lieu le 16 février dernier. Elle avait été rapidement annulée par le PAM sans aucune indication de motifs, si ce n’est « des contraintes organisationnelles » comme avancé par Hakim Benchamach. Enfin, le communiqué conclut qu’il a été également établi que Akhchichine « nourrissait plusieurs facteurs de division au sein du parti, mais aussi participait activement à renverser la légitimité démocratique du leadership du parti », lui rappelant les événements du 18 mai dernier.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu