En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.07.2021 à 10 H 19 • Mis à jour le 12.07.2021 à 10 H 28
Par
Lobbying

Emmerson enrôle Rupert Joy, ancien ambassadeur de l’UE à Rabat, pour son projet minier au Maroc

« Cette nomination vise à renforcer davantage le profil et les réseaux nationaux d'Emmerson alors qu'elle avance vers la construction de la première mine de potasse commerciale d'Afrique au Maroc », a déclaré la firme britannique qui mène son ambitieux projet à Khemisset

L’ancien ambassadeur chef de la délégation de l’Union européenne à Rabat (2014-2017), Rupert Joy, a été désigné en tant qu’administrateur non exécutif d’Emmerson Plc, annoncé la société minière britannique qui mène à Khemisset un ambitieux projet d’exploitation d’un gisement de potasse.


« Cette nomination vise à renforcer davantage le profil et les réseaux nationaux d’Emmerson alors qu’elle avance vers la construction de la première mine de potasse commerciale d’Afrique au Maroc », ajoute l’entreprise minière.


Par ailleurs, Edward McDermott, un administrateur non exécutif, se retire du conseil d’administration.


« Rupert possède une vaste expérience dans l’un des postes diplomatiques européens les plus importants en tant qu’ambassadeur de l’UE au Maroc et nous pensons que cela sera très précieux alors que nous faisons progresser notre projet de potasse de Khemisset pour devenir la première mine de potasse commerciale en Afrique », a déclaré Graham Clarke, directeur général d’Emmerson.


« Notre projet est stratégiquement situé  non seulement il se trouve à proximité immédiate des infrastructures portuaires et routières dans un contexte régional, mais le Maroc est en passe de devenir un pôle intégré de production d’engrais une fois que Khemisset commencera la production. La nomination de Rupert intervient à un moment passionnant de notre développement d’entreprise et opérationnel au Maroc et j’ai hâte de travailler avec lui alors que nous continuons à nouer des partenariats commerciaux à travers le Maroc et sur les marchés mondiaux au sens large », se félicite la direction d’Emmerson.


Après une levée de 5,5 millions de livres sterling en placements d’actions,  Emmerson Plc étudie la possibilité d’augmenter la production envisagée à l’usine de potasse de Khemisset.


« Nous sommes ravis du solide soutien manifesté à la fois par certains nouveaux investisseurs importants et par un certain nombre de nos investisseurs existants, ce qui confirme leur forte conviction dans le potentiel d’Emmerson et du projet Khemisset », avait déclaré le directeur général Graham Clarke.


Avant d’ajouter : « Ces fonds nous permettent de continuer à faire des progrès importants comme nous nous rapprochons de plus en plus du début de la construction. Tandis que notre objectif principal à court terme est d’obtenir l’approbation environnementale et les discussions sur le financement stratégique, nous allons maintenant commencer les travaux d’enquête sur le site ».


Le 9 février dernier, Emmerson Plc, obtenait le permis d’exploitation minier, de la part des autorités marocaines pour son usine de potasse à Khemisset, évaluée à 400 millions de dollars. Cette mine pourrait produire selon l’agence Reuters, jusqu’à 735 000 tonnes de chlorure de potassium et un million de tonnes de sel de déglaçage par an, l’équivalent de 63 millions de dollars en taxes par an pour le Maroc. Elle avait aussi décidé de passer à une cotation sur l’AIM.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu