En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.12.2017 à 20 H 09 • Mis à jour le 14.12.2017 à 20 H 09
Par
Justice

La RAM engage Ralph Boussier et Hicham Naciri contre le chef de la diplomatie algérienne

Royal Air Maroc a retenu deux ténors du barreau parisien pour ficeler sa plainte en diffamation contre le ministre des affaires étrangères algériennes Abdelkader Messahel.


Selon les sources de Maghreb Confidentiel, la compagnie nationale a confié le dossier à l’avocat parisien Ralph Boussier, appuyé par Hicham Naciri, associé d’Allen &  Overy à Casablanca et avocat attitré du Palais. Ce duo portera plainte à Paris contre Messahel pour « diffamation » devant le tribunal de grande instance de Paris. « Début novembre, une réunion se serait tenue au siège de la compagnie aérienne à Casablanca avec la direction de RAM, des avocats marocains et un célèbre cabinet d’avocats français. Toutes les options de poursuite ont été examinées à la suite des déclarations du ministre des Affaires étrangères algérien. Celle d’un dépôt de plainte devant la justice française prédominait », rapportait M6 Info.


L’affaire remonte au 20 octobre dernier, Abdelkader Messahel avait tenu des propos insensés lors d’un forum de chefs d’entreprise à Alger.


« Les banques marocaines, c’est le blanchiment de l’argent du haschisch, ça tout le monde le sait. Ce sont des chefs d’Etat africains qui me le disent »avait affirmé le ministre, d’après des passages de l’intervention largement partagés sur les réseaux sociaux et repris par les médias.


Et de renchérir : « Si c’est ça les banques, je ne sais pas, personne ne nous impressionne. La Royal Air Maroc transporte autre chose que des passagers, et cela tout le monde le sait. On n’est pas le Maroc ».


Des propos jugés inacceptables par Rabat, « d’un niveau d’irresponsabilité sans précédent dans l’histoire des relations bilatérales ». Le Maroc avait décidé du rappel de son ambassadeur à Alger. Plus tard à l’occasion de la qualification du Maroc au Mondial 2018, la compagnie avait répliqué au diplomate en chef avec une publicité bien inspirée.


Les deux avocats sont rompus aux dossiers sensibles, rappelle la lettre spécialisée éditée à Paris. Hicham Naciri mène l’offensive contre Catherine Graciet et Eric Laurent, deux journalistes accusés d’avoir tenté de faire chanter le Palais royal. Et Ralph Boussier avait fait condamner Le Monde lorsqu’il avait qualifié Hassan II de « premier exportateur de cannabis ». En 2014-2015, il a défendu le patron de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi, visé à Paris par des plaintes pour torture.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu