En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.09.2020 à 21 H 39 • Mis à jour le 04.09.2020 à 21 H 39
Par
Armement

Les Apache AH-64 marocains équipés de radars de contrôle de tir Longbow

Longbow Limited (LBL), une co-entreprise de Lockheed Martin et Northrop Grumman, a remporté un contrat de 164,6 millions de dollars pour équiper des hélicoptères Apache d’unités radar.


Le contrat, annoncé jeudi par le ministère de la Défense américain, prévoit la vente d’unités de radar de contrôle de tir à arc long de l’hélicoptère Apache AH-64E AN / APG-78 aux armées du Maroc, des Pays-Bas, des Émirats arabes unis et de l’Inde.


Le système monté sur mât fournit aux équipages Apache une détection, une localisation et une classification automatiques des cibles tout en « permettant un engagement rapide et multi-cibles dans toutes les conditions météorologiques sur plusieurs types de terrain et de conditions de visibilité de champ de bataille », a déjà déclaré Lockheed Martin.


Il permet aux équipages de scanner de vastes zones à la recherche de menaces, et si une cible est identifiée, les données peuvent être rapidement envoyées à un système de missile et de tir.


« L’équipe LBL est ravie d’intégrer l’armée du Maroc, des Pays-Bas et de l’Inde dans la communauté des utilisateurs du Longbow FCR, et de mettre à jour les Émirats arabes unis avec de nouvelles capacités, car les missions en constante évolution de nos alliés américains bénéficieront de nos capacités d’engagement de précision », a déclaré Jim Messina du directeur du programme Longbow à Lockheed.


« Le radar Longbow reste un système pertinent et important pour les missions effectuées par les équipages Apache », a ajouté Messina.


Environ 500 de ces systèmes ont été livrés à l’armée américaine et à des clients internationaux depuis 1996, selon Lockheed.


Le Département d’État avait approuvé en novembre 2019 la vente au Maroc de 36 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache et du matériel connexe pour un coût estimé à 4,25 milliards de dollars. L’Agence de coopération pour la défense et la sécurité (Defense Security Cooperation Agency) avait délivré la certification requise pour informer le Congrès de cette éventuelle vente.


La firme DigiFlight va accompagner leur livraison à Rabat.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu