En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.06.2020 à 00 H 41 • Mis à jour le 19.06.2020 à 02 H 43
Par
Dilapidation

Des élus locaux portent plainte contre le RNIste Hassan Benomar, accusé de détournement de fonds publics

Après l'affaire Global Nexus, l'entreprise Gest Clean, appartenant au RNiste Hassan Benomar, refait parler d'elle dans un scandale au sein du conseil d'arrondissement de Ain Sebaa à Casablanca. Une plainte a été déposée par des élus locaux contre le président de la collectivité réputé proche de Aziz Akhannouch

Une plainte vient d’être déposée au près du Procureur du roi de la Cour d’appel de Casablanca contre le président du Conseil d’arrondissement de Ain Sebaa, le RNIiste Hassan Benomar. La plainte concerne des faits de détournement et de dilapidation de deniers publics ayant lien avec la société Gest Clean, déjà empêtrée dans le scandale de Global Nexus que nous révélions.


Déposée par des membres appartenant respectivement au PAM, à l’USFP et à l’Istiqlal, la plainte concerne des faits remontant au 24 juin 2017 : ce jour-là, Hassan Benomar, en tant que président du conseil d’arrondissement de Ain Sebaa, accordait une autorisation d’exploitation d’un bien immobilier de la collectivité à l’entreprise casablancaise Gest Clean. L’entreprise devait profiter du bien immobilier afin de traiter des déchets industriels.


Après des investigations menées par les représentants locaux, il s’est avéré que Hassan Benomar est le véritable propriétaire de l’entreprise Gest Clean. L’autorisation accordée ne serait de ce fait, selon ses accusateurs, qu’une tentative de couvrir un abus de biens sociaux doublé d’un détournement de fonds.


D’après les éléments déterrés par les élus locaux, la société à responsabilité limitée appartient sur le papier à Mohamed Camil Benomar qui n’est autre que le fils du président du Conseil d’arrondissement. De plus, l’entreprise est domiciliée chez Hassan Benomar.


Les documents attestant des faits ont été publiés par le site d’information Al Aoual et démontrent les accusations portées à l’encontre de Hassan Benomar pouvant lui valoir selon le Code pénal jusqu’à 20 ans de prison. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que celui-ci fait parler de lui.


Hassan Benomar prenant un selfie avec Moulay Hafid Elalamy lors d'un meeting du RNI. DR


Affilé au RNI et réputé très proche de son président Aziz Akhannouch, Benomar s’était également fait remarquer avec son entreprise Gest Clean dans le scandale Global Nexus dont nous révélions les soubassements. Dédiée à la protection de l’environnement, la société avait été retenue comme opportunité d’investissement par Global Nexus, alors même que Hassan Benomar est administrateur auprès de la structure dirigée par Hynd Bouhia, aujourd’hui recherchée par la police pour diverses malversations. L’investissement n’avait pas été acté, en raison de « pratiques litigieuses » comme nous précisait Camil Benomar dans une correspondance.


« Un parti qui donne des leçons sur l’intégrité et qui entame une réflexion maba3d-corona, c’est ça le monde d’après pour le RNI ? La dilapidation des deniers publics et les abus de bien sociaux ? », fulmine un opposant politique… 

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu