En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.10.2019 à 10 H 56 • Mis à jour le 15.10.2019 à 11 H 37
Par
Patronat

Omar Alaoui démissionne de la CGEM

Omar Alaoui quitte aussi en toute logique le navire patronal. Le jeune communicant connu pour avoir notamment servi le PAM, puis le RNI et qui avait été recruté sous contrat dans l’équipe de campagne de Salaheddine Mezouar, a déposé sa démission hier dans la matinée.


« Cette décision fait suite à la démission du président Salaheddine Mezouar auquel ma mission été liée et que j’ai servi avec fierté et bonheur », a-t-il écrit dans sa courte lettre adressée à Jalal Charaf, directeur général délégué de la CGEM.


Homme de confiance du président qui préparait autant ses déplacements que ses dossiers, Alaoui faisait partie de sa garde prétorienne et lui vouait une loyauté sans faille. « Ma mission était liée au président Mezouar, elle s’achève avec lui », a déclaré Alaoui pour expliquer ses motivations de départ. Mais son style clivant lui a valu de profondes oppositions au sein de l’instance patronale. Très influent auprès de Mezouar, il a été à ce titre responsabilisé par certains pour son rôle de spin doctor dans les différentes crises qui ont secoué la CGEM depuis un an et demi. Sa présence dans la période à haut risque qui s’ouvre pour la Confédération n’était plus envisageable.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu