En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.02.2021 à 09 H 16 • Mis à jour le 14.02.2021 à 10 H 48
Par
Etats-Unis

Sahara: Le lobby juif américain presse Biden de soutenir le plan marocain

Pour Jason Isaacson, directeur à l’American Jewish Committee (AJC), il est « dans l'intérêt de l'Amérique d'honorer la revendication historique du Maroc sur le Sahara Occidental tout en promouvant l'acceptation internationale du plan marocain d'autonomie sahraouie sous souveraineté marocaine »

« Il est dans l’intérêt de l’Amérique d’honorer la revendication historique du Maroc sur le Sahara occidental tout en embrassant pleinement et en promouvant l’acceptation internationale du plan du Maroc pour l’autonomie sahraouie sous souveraineté marocaine », a écrit dans une tribune (reprise aussi par Newsweek) Jason F. Isaacson, directeur exécutif en charge des affaires politiques au sein de l’American Jewish Committee (AJC), faisant écho à la sortie précédente d’Elliott Abrams qui fustigeait la position anti-marocaine du trio Baker-Bolton-Inhofe.


Estimant qu‘un référendum avec option d’indépendance est « de plus en plus irréalisable », et notant que « l’Algérie (est) perpétuellement résistante à un règlement négocié sous les auspices de l’ONU qui reconnaîtrait la souveraineté du Maroc », celui-ci affirme que « le moment est venu de s’adapter à la réalité ».


« Respecter une position d’une importance fondamentale pour un allié, apportant probablement une plus grande stabilité et prospérité à une région qui est une porte d’entrée continentale, ne devrait pas être un choix difficile pour l’Amérique », estime-t-il, arguant de plus que « la décision prise par le roi Mohammed VI en décembre de rouvrir les relations avec Israël rend les choses encore plus faciles ».


« Un Maroc renforcé par la résolution du différend du Sahara occidental et par une coopération dans de multiples secteurs avec Israël sera un partenaire toujours plus fort des États-Unis pour promouvoir la stabilité régionale, contrer les forces extrémistes et répondre aux besoins humains. L’administration Biden dispose désormais des outils politiques pour maintenir la force de nos partenaires marocains », plaide-t-il.


« La nouvelle administration doit tirer parti de tous les outils à sa disposition, y compris ceux qui lui sont laissés par son prédécesseur », affirme Isaacson qui avait été en 2009, fait Chevalier de l’ordre du Trône. Une distinction remise lors d’une cérémonie à New York par l’ancien ministre des Affaires étrangères et actuel conseiller royal, Taieb Fassi Fihri, rappelle Yabiladi.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu