logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.03.2017 à 23 H 56 • Mis à jour le 05.03.2017 à 00 H 02
Par
Sahara

Alger livre un nouvel arsenal militaire au Front Polisario

Quoique marginale dans le rapport de force militaire avec le Maroc, cette livraison d’armes par l’Algérie au Polisario, alors que les FAR se sont retirés de la zone tampon de Guerguerat, participe de la volonté de la nouvelle direction du Front de maintenir la pression jusqu’à la prochaine réunion du Conseil de sécurité en avril

Selon plusieurs canaux de communication proches du Polisario, ce dernier a reçu livraison le samedi 4 mars 2017 d’un nouvel arsenal militaire de la part d’Alger.



Pour cette occasion, le chef du Polisario, accompagné de son « ministre de la Défense », a massé ses troupes non loin du mur marocain dans ce qu’il appelle la 5ème région militaire, dans la zone de Bir Lahlou à l’est du berm.


Des blindés légers de type BTR alignés à Bir Lahlou le 4 mars.


Brahim Ghali a lui-même supervisé cette livraison qui comprend plus de 70 blindés légers de fabrication russe de type BTR, 180 véhicules de type Toyota Land-Cruiser, 300 lance-roquettes et 18 pièces d’artillerie, selon le détail donné par la propagande du Polisario.


Brahim Ghali supervisant la livraison des armes reçues d'Alger le 4 mars à Bir Lahlou


« En se retirant unilatéralement de Guerguerat, Rabat déstabilise le Polisario qui, pour le moment, y reste en maintenant ses positions et en s’installant même dans celles qu’occupaient les gendarmes marocains. Plusieurs responsables du mouvement indépendantiste saharaoui ont déclaré off the record qu’ils ne bougeraient pas de là où ils sont », a rapporté le site algérien TSA qui explique en sept points les dessous du retrait du Maroc.



« En montrant son exemplarité, le Maroc s’octroie en apparence, aux yeux de la communauté internationale, une plus grande légitimité pour s’en prendre au Polisario s’il venait à commettre le moindre faux pas. Le responsable de la défense de la RASD, Abdellah Lehbib Bellal, n’avait pas exclu de fermer au trafic la route qui relie le mur militaire à la douane mauritanienne lors d’une interview avec Masarat, un journal en ligne de Nouakchott », ajoutait TSA.



Le Polisario qui par la voix de son représentant aux Nations Unies, Mouloud Saïd, avait indiqué peu de temps avant la livraison des armes algériennes que « le Front demeurera à jamais dans la zone de Guerguerat » se prépare ainsi à « un grand exercice militaire » dans les prochains jours, confirmant ainsi sa persistance dans une attitude belliqueuse en dépit de l’appel lancé par Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU.


Infographie Le Desk. Tous droits réservés. Reproduction interdite.


Quoique marginale dans le rapport de force militaire avec le Maroc, cette livraison d’armes par l’Algérie au Polisario, alors que les FAR se sont retirés de la zone tampon de Guerguerat, participe de la volonté de la nouvelle direction du Front de maintenir la pression jusqu’à la prochaine réunion du Conseil de sécurité en avril.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu