En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.06.2020 à 16 H 14 • Mis à jour le 03.06.2020 à 16 H 14
Par
Alliance

Deux partis marocains de gauche, membres de la FGD, soutiennent le maréchal libyen Khalifa Haftar

Le PADS et le CNI, deux partis de gauche, viennent de rejoindre une liste d’une quarantaine de partis du monde arabe en signant une déclaration de soutien au maréchal libyen Khalifa Haftar.


D’après la déclaration, le gouvernement d’accord national (GAN), reconnu par les instances internationales, est « sous contrôle des Frères musulmans et est décrit comme étant un symbole de l’occupation turque ».


Le communiqué publié par les signataires précise que la Libye souffre « des effets de l’ingérence étrangère qui a renversé l’Etat et ses institutions, ouvrant la voie à des conflits internes et à la propagation de groupes terroristes et du crime organisé ».


Le PADS, ouvertement panarabiste et le CNI ont signé cette déclaration qui va à contre-courant de la position des pays occidentaux, mais aussi celle du Maroc. Plusieurs acteurs internationaux voient en le gouvernement d’accord national (GAN) le seul à même d’instaurer une paix durable dans le pays. Face à lui, le chef de l’Armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar avec qui plusieurs médiations ont été initiées, en vain.


D’après nos informations, le PSU, membre de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) au même titre que le PADS et le CNI, a également été contacté pour signer ladite déclaration. Aucune suite n’aurait été donnée à cette requête.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu