En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.01.2019 à 23 H 09 • Mis à jour le 15.01.2019 à 23 H 09
Par
DGSN

Hammouchi veut des policiers polyglottes

La Direction générale de la sécurité nationale du Maroc (DGSN) a mis en place un programme de formation en trois langues étrangères, le français, l’anglais et l’espagnol, afin que la police puisse communiquer convenablement avec les étrangers, rapporte African Daily Voice.


Le programme vise à permettre aux policiers d’aider les résidents étrangers et les touristes en visite au Maroc.


Le programme linguistique fait partie d’une initiative visant à moderniser les services de sécurité marocains.


L’arabe et le tamazight (berbère) sont les deux langues officielles du Maroc, alors que le français est la langue étrangère la plus répandue dans le pays.


Les statistiques montrent que le Maroc est déjà généralement un pays sûr. Le Département d’État américain a classé le Maroc parmi les pays les moins dangereux au monde dans son rapport de janvier 2018.


International SOS, spécialiste mondial en risques, a également lancé la carte des risques de voyage de 2019 présentant le Maroc comme un pays à « faible » risque, aussi sûr que la plupart des pays européens, les États-Unis et le Canada.


L’étude prend en compte « l’évaluation du risque de sécurité des voyages », qui repose sur les menaces que représentent la violence politique, le terrorisme, les troubles sociaux et la criminalité pour les voyageurs.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu