En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.09.2018 à 18 H 06 • Mis à jour le 14.09.2018 à 18 H 06
Par
Politique

Sortie ou non du gouvernement, rien n’est encore tranché pour le PPS

Les discussions vont bon train au sein du PPS concernant la décision à prendre, suite à la suppression du département chargé de l’eau, dirigé par Charafat Afailal. En réaction à cette décision, prise lors d’un Conseil des ministres présidé par le roi, plusieurs dirigeants du PPS, dirigé par Nabil Benabdellah, n’ont eu cesse de faire part de leur désir, de claquer la porte du gouvernement.


Des tensions qui, selon nos sources, ne semblent s’être calmées, suite à un contact « en haut lieu » leur ayant confirmé que le Cabinet royal n’a aucune relation avec la décision de supprimer le Secrétariat chargé de l’eau. La décision viendrait donc directement du Chef du gouvernement, mais aussi du ministère de l’Industrie chapeautant le département de l’Eau, et dirigé par Abdelkader Amara, membre du PJD.


Afin de tenter de calmer les choses,  Saâdeddine El Otmani, s’est rendu ce vendredi 13 septembre au domicile de Nabil Benabdellah. But de la visite : faire comprendre aux camarades du PPS que le PJD ne souhaite par leur départ du gouvernement. Un message accueilli positivement de la part du bureau politique du PPS.


Quoi qu’il en soit, la décision devrait être rendue le 22 septembre, lors de la réunion du comité central. Avant cela, « le bureau politique, à travers son secrétaire général, a été chargé d’élaborer un rapport qui sera ensuite soumis au comité central dont le rôle est de trancher sur la question », nous explique une source autorisée du parti.


Concernant la visite de Saâdeddine El Otmani au domicile de Nabil Benabdellah, notre source nous explique « qu’elle a été prise en considération et que les discussions au sein du bureau politique en prendront compte ». Pour ce qui est de la décision, rien n’est encore tranchée selon notre interlocuteur, en raison des divergences au sein du bureau politique, assure-t-il.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu