logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.10.2022 à 09 H 13 • Mis à jour le 03.10.2022 à 09 H 13
Par
France-Algérie

Ferhat Mehenni, chef des indépendantistes kabyles censuré sur CNews sur ordre de l’Elysée ?

Programmée dimanche 2 octobre, à 20 heures, dans l’émission « Face à Rioufol » sur la chaine d’informations en continu française CNews, l’interview de Ferhat Mehenni, président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) a été annulée alors que l’invité se trouvait à l’entrée du plateau.


La chaine de télévision CNews n’a pas donné d’explication à ce refus de dernière minute. Ferhat Mehenni, présenté « comme un réfugié politique et président du gouvernement provisoire kabyle » devait s’exprimer, selon les annonces précédant la diffusion de l’(émission sur « le sort de la communauté kabyle, sa place en France et la question de l’islamisme ».


Des « pressions » ont-elles été exercées par l'Algérie sur l’Elysée comme l’évoque lui-même le journaliste Ivan Rioufol dans un échange avec Mehenni dans les couloirs de chaine ?



Paris qui tente un rapprochement avec le voisin de l’Est sur fond de crise énergétique en Europe depuis la visite à Alger du président Emmanuel Macron en août dernier chercherait par cette censure à éviter toute friction avec le régime d’Abdelmadjid Tebboune, commentent les internautes kabyles sur les réseaux sociaux.


La locataire de Matignon, Élisabeth Borne est d’ailleurs attendue dans la capitale algérienne les 9 et 10 octobre prochains pour concrétiser avec son homologue algérien, Aïmene Benabderrahmane, les accords de partenariat conclus par Tebboune et Macron.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu