En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.07.2019 à 15 H 10 • Mis à jour le 15.07.2019 à 15 H 10
Par
Contrôle des frontières

Un don de véhicules au Maroc critiqué par l’association des Gardes civils espagnols

Alors que l’Espagne vient d’offrir 384 véhicules au Maroc pour surveiller ses frontières, la décision est vivement critiquée par les gardes civiles espagnols

Le 5 juillet dernier, le Conseil des ministres espagnol annonçait que Madrid allait fournir 384 véhicules au ministère de l’Intérieur marocain. Le montant de total de cette aide destinée à la surveillance des frontières était évalué par la presse espagnole à 26 millions d’euros.


Une décision vivement contestée par des membres de la Guardia Civil. Dans une interview accordée à ConfiLegal, titre espagnol spécialisé dans l’actualité judiciaire, José Cobo, porte-parole de l’association espagnole des gardes civils (AEGC), critique cette décision. Selon lui, celle-ci aurait « démoralisé les membres les gardes civils espagnols  ».


« Plusieurs circonstances démoralisent les agents, mais ils le sont beaucoup plus quand ils apprennent que le gouvernement investit 26 millions de dollars dans des véhicules pour le Maroc, alors qu’ici ils n’assurent pas les dotations matérielles », ajoute le porte-parole des gardes civiles en Espagne.


Pour lui, de l’argent doit également être débloqué pour l’achat d’équipement destiné à ses propres contingents. L’Espagne se présenterait « comme un samaritain avec d’autres pays, mais pas avec les forces et organismes de sécurité de l’Etat », précise-t-il.


Le 8 juillet, Medias24 rapportait, citant la presse espagnole, que l’aide en question consistait en « 230 véhicules 4×4 (conditionnés pour températures élevées) pour 13,8 millions d’euros, 100 véhicules 4×4 “pick-up”  pour 5,5 millions d’euros, 10 véhicules 4×4 avec une configuration type ambulance pour 520 000 euros, 10 camions-citernes 4×4 supplémentaires pour 1,65 million d’euros, 8 pétroliers à essence pour 1,32 million d’euros, 18 camions à plate-forme 4×4 pour 2,61 millions d’euros et 8 camions frigorifiques pour 600 000 euros ».


A noter que cette aide rentre dans le cadre du budget de 140 millions d’euros débloqué par la Commission européenne pour le Maroc, afin de compenser les efforts du Royaume en matière de surveillance de ses frontières. De cette enveloppe, 40 millions d’euros sont directement gérés par l’Espagne.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu