logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.08.2022 à 00 H 18 • Mis à jour le 26.08.2022 à 00 H 18
Par
Armée

Washington approuve la vente au Maroc de systèmes de commandement au sol et de radio tactiques pour 141 M$

Armée
Les États-Unis ont désigné General Atomic Aeronautical Systems Inc., Lockheed Martin Inc., Raytheon Inc., ainsi que l’Italien Leonardo SpA comme principaux contractants de l'accord.

L'administration Biden a approuvé la vente potentielle pour 141 millions de dollars (M $) de systèmes de commandement et de contrôle au sol et d'équipements connexes au Maroc, a annoncé ce 25 août, l'Agence de coopération en matière de sécurité et de défense (DSCA).


« Le département d'État a pris une décision approuvant une éventuelle vente militaire étrangère au gouvernement marocain du commandement et du contrôle au sol et des équipements connexes pour un coût estimé à 141,1 M $ », a indiqué la DSCA.


Rabat a l'intention d'acheter six systèmes radio tactiques conjoints du système multifonctionnel de distribution d'informations (MIDS-JTRS) ainsi qu'une gamme d'autres équipements, notamment des appareils de communication, de cryptographie et de navigation de précision.


Ce dispositif permet d’intégrer les informations provenant de divers systèmes et capteurs radar aériens et terrestres pour permettre une image aérienne commune en temps réel. Il vient compléter la flotte de trois avions espions de type Gulfstream G550 dotés de capacités ISR commandés aux Etats-Unis.


Les États-Unis ont désigné General Atomic Aeronautical Systems Inc., Lockheed Martin Inc., Raytheon Inc., ainsi que l’Italien Leonardo SpA comme principaux contractants de l'accord.


Cette vente proposée « soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en aidant à améliorer la sécurité d'un allié majeur non membre de l'OTAN qui continue d'être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord », justifie la DSCA.


« La vente proposée améliorera la capacité du Maroc à faire face aux menaces actuelles et futures en fournissant des services de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR) en temps opportun et en acquérant des cibles pour sa sécurité et sa défense », ajoute l’agence pour qui cette « capacité est un moyen de dissuasion face aux menaces régionales » pour le royaume et « de renforcer son autodéfense ».


« Le Maroc a démontré son engagement à moderniser son armée et n'aura aucune difficulté à intégrer ces articles dans ses forces armées. La vente proposée de cet équipement et de ce soutien ne modifiera pas l'équilibre militaire de base dans la région », conclut la même source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu