En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.06.2020 à 23 H 34 • Mis à jour le 19.06.2020 à 23 H 58
Par
Pharma

Maphar: Rachid Lamrini placardisé après l’affaire des médicaments bloqués à l’export

Révélée par Le Desk, l’affaire de l’export des médicaments bloqué a manifestement eu des répercussions sur son acteur principal, Rachid Lamrini, président du Conseil de l’ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs (COPFR) et pharmacien responsable de Maphar.


Celui-ci, selon nos sources, a été libéré de son poste au sein du laboratoire pharmaceutique et ne dirige plus la direction des affaires réglementaires de Maphar (enregistrement des produits auprès de la Direction du médicament et de la pharmacie – DMP- ministère de la Santé, etc.)


Durant l’épisode du blocage qui a finalement été levé le 29 mai par Nabyl Lakhdar, directeur de l’Administration des douanes et des impôts indirects (ADII), le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb avait suivi au doigt et à l’œil les recommandations de Lamrini qui soutenait dans ses correspondances de telles mesures « au nom de la sécurité sanitaire nationale dans le contexte de la crise de la Covid-19 ».


Le Desk avait soulevé dans son enquête le rôle joué en coulisses par le président du COPFR à qui Ait Taleb avait donné la main dans ce délicat dossier à travers le secrétaire général par intérim, Abdelilah Boutaleb.


Les procédures kafkaïennes imposées par le ministère de la Santé aux laboratoires marocains avaient embolisé la chaine de l’export jusqu’à l’avis contraire donné par l’ADII.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu