En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.01.2022 à 12 H 08 • Mis à jour le 12.01.2022 à 12 H 10
Par
Armée

La Marine royale bientôt dotée d’engins d’attaque du chantier naval turc Gölcük ?

D’après le site spécialisé Tactical Report, le Maroc serait en discussion avec la Turquie pour l’acquisition de sept engins d’attaque rapide et d’une corvette façonnés par le chantier naval turc Gölcük.


Les négociations pour ce deal à plus de 2 milliards de dirhams, se font depuis octobre 2021, prétend la même source. Il est précisé que les sept engins d’attaque rapide sont de la version améliorée du Kilic II. Leur taille et leur capacité égalent les bateaux lance-missiles en service dans la marine turque. 


En ce qui concerne la corvette, il s’agirait de la classe Ada. La livraison serait prévue lors du deuxième trimestre de 2022. Le Royaume a aussi mené des discussions avec le constructeur naval turc Ares pour l’achat de bateaux rapides, est-il précisé. 


Si les informations de Tactical Report sont reçues avec prudence voire rejet par les observateurs initiés aux marchés militaires passés par le royaume, notamment en ce qui concerne les emplettes de la Marine royale au carnet de commandes déjà assez bien fourni avec l’Espagnol Navantia ou potentiellement encore avec le Français Naval Group , le Maroc est en effet en train de devenir l’un des marchés les plus importants pour les produits de défense fabriqués en Turquie. Selon les données de l’Association des exportateurs turcs (TIM), le Maroc a acheté pour près de 160 millions de dollars d’armes à la Turquie en 2021, dont les fameux drones Bayraktar TB-2.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu