En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.04.2018 à 23 H 06 • Mis à jour le 16.04.2018 à 23 H 48
Par
Santé publique

Anas Doukkali questionné au parlement sur «le manque de cadres médicaux»

Le budget alloué à la mise à niveau des hôpitaux s’est élevé à 730 millions de dirhams en 2017, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de la santé, Anas Doukkali.


En réponse à question orale posée par le groupe de l’Union constitutionnelle sur « le manque de cadres médicaux », lors de la séance plénière à la Chambre des représentants, Doukkali a fait savoir que le secteur de la santé connait plusieurs contraintes, citant le manque de ressources humaines, l’augmentation de nombre de patients, qui est passé de 6 millions à 11 millions de personnes actuellement.


Le ministre a également rappelé l’accord signé avec le ministère de l’Enseignement supérieur visant à réserver davantage de sièges pédagogiques à la médecine et à l’infirmerie.


Evoquant la couverture médicale, Doukkali a précisé que suite à une évaluation d’étape et aux visites de terrain, il s’est avéré que le régime d’  Assistance médicale (RAMED), malgré les efforts déployés, confronte une série de dysfonctionnements, notamment l’insuffisance des ressources humaines et financières.


Pour surmonter cette situation, a-t-il dit, le ministère a défini certains axes de priorités dans sa stratégie sectorielle pour la période 2017-2021, concernant la consolidation des chantiers de réforme, le soutien des programmes de santé dans la perspective de généraliser la couverture médicale et la rendre globale, outre la création d’une instance de gestion financière et de gouvernance, qui se chargera du suivi de l’opération du ciblage, du contrôle de l’accès aux soins et de la facturation dans les hôpitaux.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu