En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.11.2021 à 17 H 01 • Mis à jour le 27.11.2021 à 17 H 01
Par
FRA

L’armée de l’air marocaine devrait acquérir 36 hélicoptères Bell-412 EPI

Les nouveaux hélicoptères de transport remplaceront les modèles vieillissants Bell-205, Bell-206 et Bell-212 acquis par les Forces Royales Air (FRA) entre 1969 et 1978. Ces appareils ont été intensivement utilisés durant la guerre au Sahara

Le Maroc envisage l’achat de 24 hélicoptères Bell-412 EPI avec une option supplémentaire pour 12 appareils du même type pour une échéance ultérieure, a annoncé Defensa, un site spécialisé dans les affaires militaires.


Les 24 nouveaux hélicoptères remplaceront les hélicoptères Bell-205, Bell-206 et Bell-212 des forces aériennes marocaines acquis entre 1969 et 1978 sous l’enseigne Bell-Augusta, qui sont sur le point d’être mis hors service. Ces appareils ont été intensivement utilisés durant la guerre au Sahara, ce qui a éprouvé leurs fuselages.


La même source explique que la flotte d’hélicoptères de transport exploitée par l’armée de l’air marocaine est vieillissante notamment en ce qui concerne ses appareils Bell. Ceux-ci sont obsolètes et leur disponibilité est insuffisante pour couvrir le besoin opérationnel élevé. « La majeure partie de la flotte a été démantelée au cours des dix dernières années », a estimé Defensa. Le Maroc compte désormais moins de 12 hélicoptères Bell-205/206/212 en activité. Ceux-ci étant « les plus exposés aux accidents ou aux atterrissages d’urgence ».


Le dernier en date remonte à avril 2019, lorsqu’un Bell-205 s’est écrasé près de la région de Dakhla, tuant deux membres d’équipage.


Le Bell-412 EPI est considéré comme le choix le plus optimal d’hélicoptère pour remplacer les appareils en fin de vie, s’agissant d’une évolution des aéronefs Bell Textron, qui opèrent au Maroc depuis la fin des années 60.


« Il s’agit d’une version améliorée du Bell-212, dont la variante moderne est le Bell-412 EPI, propulsé par deux moteurs Pratt &  Whitney PT6T-9 Twin-Pac, fournissant 15 % de puissance en plus que le moteur Bell-412 standard », explique Defensa.

 

Le Maroc dispose actuellement de deux exemplaires du Bell-412 EPI ASW équipés de radars Leonardo et de systèmes L3 Harris, qui devraient être exploités par la marine pour la lutte anti-sous-marine dans un proche avenir.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu