logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.01.2023 à 11 H 55 • Mis à jour le 14.01.2023 à 11 H 56
Par
Expulsion

L’imam Hassan Iquioussen jouit de sa liberté au Maroc

L'imam marocain Hassan Iquioussen expulsé vendredi vers le Maroc par la Belgique, après la délivrance jeudi d'un laisser-passer par les autorités marocaines « n’a pas été questionné » par la police à son arrivée à Casablanca, a précisé au Desk son avocate Me Lucie Simon.


« Il n’y a pas eu d’incident », a-t-elle ajoutée pour confirmer qu’il jouit, pour le moment, de sa totale liberté sur le sol marocain.


L'arrêté d'expulsion émit d’abord par la France en juillet vaut interdiction de retour, précise de son côté le ministère français de l'Intérieur qui lui reproche « un discours prosélyte émaillé de propos incitant à la haine et à la discrimination et porteur d'une vision de l'islam contraire aux valeurs de la République ».


Le prédicateur de 58 ans est inscrit au fichier des personnes recherchées et donc au système d’information Schengen, cela permettant de signaler et d'empêcher son entrée dans l'espace européen.


Me Simon s'est dite étonnée vendredi soir de la « volte-face » du Maroc, qui avait refusé l'été dernier à la France le laissez-passer consulaire permettant l'éloignement de l'imam dans son pays d'origine.


« Je suis surprise de la volte-face des autorités marocaines et j'estime que la vie d'Hassan Iquioussen est en France », avait-elle réagi, soulignant que les avocats n'ont pas été informés de la délivrance du document consulaire.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu