S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.10.2016 à 12 H 20 • Mis à jour le 03.10.2016 à 12 H 20 • Temps de lecture : 1 minutes
Par La rédaction

A Al Hoceïma, cinq cadors pour quatre fauteuils

Al Hoceima ou Taghzut en rifain, 200 000 habitants en comptant les agglomérations environnantes, est le fief incontesté d’Ilyas El Omari. Ces derniers jours, il y a défilé dans une démonstration de force qui aurait pu faire croire que pour cette ville de la côte méditerranéenne, l’affaire était pliée. En réalité, la bataille sera particulièrement rude entre cinq partis très déterminés à ravir les quatre sièges que compte cette circonscription. Sur les quatre sièges à Al Hoceima, cinq sérieux candidats attendront avec impatience le verdict du 7 octobre. Parmi eux, Najib Ouazzani bien entendu, transfuge de son propre parti Al Ahd qui espère bénéficier de la popularité du PJD et glaner une place de député. le président du groupe istiqlalien à la première chambre Noureddine Mediane se présente cette fois encore dans la même circonscription et se dit favori. Un autre président de groupe parlementaire défendra lui aussi son fauteuil : Mohamed Laâraj du Mouvement populaire (MP). L'homme de confiance de Ilyas El Omari, Mohamed Hamouti, businessman dans le privé, sera le porte-drapeau du tracteur, sans oublier enfin Abdelhak Oumghar, député sortant de l'USFP qui se place en sérieux outsider.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu