logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
02.10.2016 à 13 H 58 • Mis à jour le 02.10.2016 à 13 H 58
Par La rédaction

Abdelmoula, gardien de parking: « Je distribue des tracts pour celui qui me paye »

« C’est la quatrième compagne à laquelle je participe à une campagne électorale. Je distribue des tracts, je porte le t-shirt ou la casquette du parti. Je n’ai d’affinité avec aucune formation politique, je travaille pour celui qui me paye », déclare Abdelmoula, gardien de voiture dans un parking à Tanger. Comme lui, chômeurs, étudiants ou ouvriers d’usine dont les patrons sont candidats ou militants dans un parti politique, profitent des élections pour se faire un peu d’argent. Ce sont des intérimaires, des saisonniers le temps des élections. Aujourd'hui Abdelmoula arbore les couleurs du PAM. Selon les témoignages recueillis par Le Desk, le tarif journalier est de 100 dirhams, le travail consistant à faire la tournée des quartiers le matin et en fin de journée. D’autres utilisent leur véhicule personnel ou professionnel pour offrir de la visibilité au parti qui loue ainsi de l'espace de propagande. Enfin, travailler pour la campagne d’un parti ne signifie pas pour autant que la personne va donner sa voix à ce parti. « Travailler pour le parti c’est un chose, lui accorder sa voix suppose un autre tarif », lance Abdelmoula.




2 octobre 2016 à Tanger. Un triporteur loué par le parti de l'Istiqlal transportant des saisonniers des législatives. MOHAMED DRISSI KAMILI / LEDESK

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu