Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.04.2020 à 03 H 01 • Mis à jour le 03.04.2020 à 03 H 03
Par La rédaction

Affaire Mira-LCI: Le Club des avocats du Maroc dépose plainte en France pour «diffamation raciale»

Une séquence diffusée le 1er avril sur la chaine française d’infos en continue LCI suscite un tollé d’indignations. En plateau, Jean-Paul Mira, chef de la réanimation à l’hôpital Cochin de Paris et Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm évoquent les études sur un vaccin contre le coronavirus et notamment celles qui se concentrent autour du vaccin BCG.


Jean-Paul Mira suggère alors de réaliser ces études en Afrique. « Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation ? Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas », propose le médecin.


En face, Camille Locht acquiesce à la proposition : « Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique ».


La séquence qui a fait le tour des réseaux sociaux, n’a pas manqué de faire réagir au Maroc où le Club des avocats au Maroc annonce via sa page Facebook, avoir décidé de porter plainte pour « diffamation raciale » auprès du Procureur de la République « suite aux propos abjectes, haineux et racistes prononcés sur la chaîne d’information LCI par le Pr Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l’hôpital Cochin à Paris ».



« La plainte sera déposée par Me Mourad Elajouti et Me Saïd Maâch Avocats au Barreau de Casablanca ».



Le Club des avocats du Maroc a aussitôt publié sur les réseaux sociaux une affiche illustrée par une carte de l’Afrique où est écrit « #Covid-19, Nous ne sommes pas des rats de labos »…





De son côté, l’Inserm a publié un communiqué dans lequel il dénonce « une vidéo tronquée », qui, sortie de son contexte, « fait l’objet d’interprétations erronées ».« Des essais cliniques visant à tester l’efficacité du vaccin BCG contre le Covid-19 sont (… ) sur le point d’être lancés dans les pays européens et en Australie. S’il y a bien une réflexion autour d’un déploiement en Afrique, il se ferait en parallèle de ces derniers. L’Afrique ne doit pas être oubliée ni exclue des recherches car la pandémie est globale », annonce l’Inserm.




SUIVEZ NOTRE LIVE SUR LA CRISE DU CORONAVIRUS AU MAROC ET DANS LE MONDE >                                     >                                        ICI


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu