logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.09.2016 à 19 H 24 • Mis à jour le 01.10.2016 à 17 H 47
Par La rédaction

Première étape: Kénitra où le classico PJD-PAM bat déjà son plein

C’est parti pour une semaine de reportage au cœur de la campagne électorale aux quatre coins du Maroc ! (enfin on va essayer de faire un max de kilomètres !)









Première étape : Kénitra. Arrivée devant le bureau régional du PJD. A l'intérieur, les militants du parti islamiste peaufinent leurs derniers préparatifs pour la tournée du soir.






Photomaton de la Deskmobile en face du siège local du PJD, histoire de vous prouver qu'on est bien là 🙂






Il y a quelques jours, face à eux, l’USFP déclinait sa campagne locale sous le signe du « progressisme », vieille antienne du parti de la rose, convoquant dans leur discours les figures historiques de la gauche comme Mehdi Ben Barka et Omar Bendjelloun. Parmi les slogans clamés par les sympathisants de Lachgar : « Kénitra n’est pas une ville rétrograde, Kénitra est progressiste ». Mais le PJD sait taper là où ca fait mal : l’USFP a du recruter un ancien élu du… PAM, Abdesamad Lakhdar contre Aziz Rabbah (PJD), un argument de campagne qui risque d’être au centre des critiques du PJD envers ses rivaux socialistes. Côté PAM, c’est Faouzi Chaabi qui défend les couleurs du tracteur. Ses partisans se sont paradoxalement massés devant à quelques mètres du siège régional du PJD. Mais pas besoin de les interroger sur la polémique qui agite la fratrie de leur leader sur fond de campagne électorale, la plupart n’en n’ont pas entendu parler !

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu