logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.10.2016 à 00 H 32 • Mis à jour le 01.10.2016 à 17 H 35
Par La rédaction

Sur les hauteurs de Tanger, avec Bassima Hakkaoui et les partisanes du PJD

Al Moujahidine, quartier de la périphérie niché sur les hauteurs de Tanger, les militantes du PJD de la ville avaient rendez-vous, en début de soirée, avec l’une des pointures du parti, Bassima Hakkaoui. La ministre de la femme est venue galvaniser les troupes tangéroises. Le Desk a pu s’introduire dans ce clos exclusivement féminin, mélange de toutes les couches sociales et de tous les âges, qu’elles soient membres du parti ou pas. Elles sont toutes venues pour montrer leur attachement inconditionnel au leader Benkirane et à ses hommes et femmes. Dans cette demeure cossue, privatisée pour l’occasion, chants, étendards, chasubles et écharpes frappés du logo du parti de la lampe ont meublé cet instant de ferveur.




30.09.2016, Tanger, Maroc. Rencontre avec la ministre de la femme, Bassima Hakkaoui (PJD), lors d'un meeting dans une maison des hauteurs de Tanger. DAVID RODRIGUES / LE DESK




La responsable PJDiste a incité les militantes à aller voter en masse et à convaincre d’autres femmes à noircir d'une croix le logo du PJD sur leur bulletin de vote, le 7 octobre. Sa prise de parole, pendant les deux heures de la rencontre, a été consacrée au bilan de ces cinq dernières années passées aux commandes du gouvernement avec comme leitmotiv, l’obligation de parachever les réformes. Après son discours, interrompu à plusieurs reprises par des chants à la gloire du parti, Bassima Hakkaoui a donné la parole à son auditoire. En plus des encouragements, des félicitations, des propositions ont émané de nombreuses femmes venues partager leurs soucis quotidiens avec la ministre.




Sur une table, mis en évidence, les tracts de campagne et des fascicules vantant les mérites de la direction du parti de la lampe. DAVID RODRIGUES / LE DESK




Dans cette circonscription populaire qui offre cinq sièges, les personnes présentes ont montré une certitude quant au résultat du scrutin. Pour elles, le PJD n’aura aucun mal à ravir quatre sièges et portent des ambitions pour tout rafler.Au final, en plus de l’aspect partisan de la rencontre, la cinquantaine de femmes sont venues côtoyer la ministre qui s’est prêtée au jeu des selfies.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu