En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.01.2017 à 15 H 59 • Mis à jour le 04.01.2017 à 16 H 01
Par
Gouvernement

Abdelilah Benkirane propose de reconduire la majorité sortante

Le chef du gouvernement a proposé à Aziz Akhannouch de reconduire la majorité sortante composée du PJD, du RNI, du PPS et du MP. Avec un nombre de sièges a peine suffisant, le futur Exécutif en sera chahuté. Benkirane compte ainsi tactiquement sur un rappel de l’Istiqlal à terme

Selon les indiscrétions rapportées par les interlocuteurs du chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane a confirmé de manière claire que l’Istiqlal était écarté de la future coalition gouvernementale et qu’il a proposé à Aziz Akhannouch, lors de leur entrevue matinale une reconduction pure et simple de la majorité sortante soit le PJD, le PPS, le RNI et le MP. L’UC qui devrait se faire phagocyter par le RNI n’est donc pas prévue dans le tour de table. Avec 201 sièges sur 198 requis, la majorité proposée par Benkirane devra donc conduire un Exécutif sur une assise fragilisée. Certaines voix assurent que, ce faisant, le patron du PJD concède à l’urgence voulue par le roi, mais ne désespère pas d’accueillir plus tard son allié déchu, l’Istiqlal, lorsque les cieux seront plus cléments pour le parti de la balance. Un gage pressenti : le PJD avait d’ailleurs salué dans son dernier communiqué la position iconoclaste de l’Istiqlal, qui, bien qu’écarté, se déclare solidaire du futur gouvernement. « Une situation historique dans le jeu d’alliances partisanes », avait d’ailleurs commenté, mi-énigmatique, mi-narquois, le PJD.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu