En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.05.2017 à 11 H 55 • Mis à jour le 17.05.2017 à 11 H 55
Par
Législatives françaises

Ereintée, la sénatrice Leïla Aïchi se justifie auprès de… Jack Lang

La sénatrice de Paris se débat comme elle peut face au feu roulant de la critique lui reprochant ses positions « pro-Polisario » dans le dossier du Sahara, mais aussi de la part des principaux « amis » du royaume sur les bords de Seine.


Premier de cordée, Jack Lang, ancien ministre et président de l’Institut du monde arabe (IMA) l’a pilonnée dans un entretien avec AtlasInfo« Ce ne serait pas acceptable qu’une personne qui professe des opinions anti-marocaines sur le Sahara soit soutenue par le principal mouvement politique en France », a-t-il déclaré mardi au site marocain basé à Paris.


« Je ne sais pas comment cette candidate a pu être investie ? Est-ce une inattention ? C’est incompréhensible ! », a déclaré Lang qui juge « inacceptable que cette personne siège à l’Assemblée nationale au nom du principal mouvement politique alors qu’elle est clairement et diamétralement opposée à la position de la France, qui est affirmée même aux Nations-Unies ».


Lang, qui se dit solidaire avec le mouvement En Marche ! au Maroc et ses soutiens qui font feu de tout bois pour faire capoter l’investiture de la Franco-algérienne est allé plus loin. Il a affirmé « avoir saisi les plus hautes autorités de l’Etat pour demander le retrait de l’investiture de Leila Aichi ».


« Ces propos sur le Sahara et le Maroc sont inadmissibles. Il faut que son investiture soit retirée et c’est à nos hauts responsables de le faire », a-t-il dit, se disant persuadé que les changements politiques en cours « n’altéreront en rien les positions de la France et la profonde et particulière amitié qui lie le Maroc et la France » .


L’offensive de Lang auprès des hautes sphères de la république française a manifestement fait craindre le pire à Aïchi qui s’était déjà fendue d’un communiqué tout en rondeurs pour éteindre l’incendie.  Une initiative manifestement insuffisante qui a poussé la sénatrice a faire état via son compte Twitter d’explications qu’elle a fournies à Jack Lang lors d’un entretien téléphonique.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu