En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.06.2020 à 12 H 48 • Mis à jour le 24.06.2020 à 13 H 34
Par
Appel d'offres

Un guide de rénovation du patrimoine architectural de Casablanca dans le pipe

D'après un appel d'offres ouvert lancé ce 24 juin par l'agence urbaine de Casablanca, un guide de la rénovation et de la restauration du patrimoine architectural de Casablanca devrait bientôt être établi. Il devrait se baser sur le plan de sauvegarde et de mise en valeur qui n'a toujours pas été communiqué officiellement, tandis qu'à Casablanca, les démolitions vont bon train

Ce 24 juin, l’Agence urbaine de Casablanca (AUC), en tant que maître d’ouvrage, a lancé un appel d’offres ouvert pour l’étude relative à l’élaboration d’un guide de la rénovation et de la restauration du patrimoine architectural et urbain du Grand Casablanca. D’après le règlement de la consultation, « l’aire d’étude correspond au territoire couvert par le Schéma Directeur d’Aménagement Urbain du Grand Casablanca composé des Préfectures de Casablanca et de Mohammedia, des Provinces de Mediouna et de Nouaceur et de la Commune de Mansouria relevant de la Province de Benslimane ».


La mission, qui devrait durer 7 mois, devra se reposer sur un inventaire exhaustif du patrimoine architectural et urbain élaboré par l’AUC, mais aussi sur le plan de sauvegarde et de valorisation qui, jusqu’à présent, n’a toujours pas été communiqué officiellement. Le cahier de prescriptions spéciales joint à l’avis d’appel d’offres mentionne toutefois que « l’état de conservation des bâtiments répertoriés est satisfaisant. Près de 97 % des édifices sont dans un état jugé bon ou moyen au niveau de Sidi Belyout pour 84 % au niveau du Grand Casablanca », indique-t-on.


L’étude commandée par l’AUC devrait selon nos sources permettre aux différents prochains acteurs (entreprises de construction, cabinets d’architecture) de pouvoir se fier à une expertise technique mais aussi architecturale afin de mener à bien leurs travaux.


Ce lancement d’appel d’offres intervient à un moment où le quartier Gauthier de Casablanca connaît plusieurs démolitions : la première, celle de la Villa Mauvillier, avait indigné plusieurs associatifs, journalistes et architectes spécialisés dans la conservation du patrimoine casablancais. Dans un premier temps, le chantier de démolition, entamé le dimanche 14 juin, ne disposait sur place d’aucune affiche indiquant le permis d’autorisation. Ce n’est que quelques jours après, que les autorités ont mis en place ladite affiche.


Aussitôt, d’autres bâtiments ont suivis, comme le relève Emmanuel Nieger, enseignant à Casablanca et co-auteur du livre Lire Casablanca.



Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu