En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.07.2016 à 13 H 13 • Mis à jour le 20.07.2016 à 13 H 37
Par
Médias

Zamane retire des kiosques son numéro de juillet consacré à la jeunesse de Hassan II

Le numéro de juillet du mensuel d’histoire Zamane a été retiré des kiosques quelques jours à peine après sa parution. Selon des sources internes du magazine, le dossier et l’édito du mois, consacrés à la jeunesse d’Hassan II et aux velléités de pouvoir de celui qui n’était encore que le prince héritier « Moulay Hassan », seraient à l’origine de ce retrait. Le dossier inclut notamment l’interview d’une “cousine de Hassan II” , Chedliya Salah Rachid, ainsi qu’un article de l’historien Maâti Monjib –  actuellement poursuivi par l’Etat aux côtés de six activistes et journalistes –  qui revient sur les divergences politiques réelles et supposées qui existaient entre Moulay Hassan et son père, le sultan Mohammed V.


Les mêmes sources indiquent que le ministre de la Communication Mustapha El Khalfi aurait contacté par téléphone le directeur de publication de Zamane, Youssef Chmirou, pour obtenir le retrait du magazine.


Interrogé par Le Desk, le ministre de tutelle botte en touche et renvoie aux déclarations faites par Youssef Chmirou aux sites Goud et Al Aoual, dans lesquelles le directeur de publication ni toute décision imposée par les autorités. Ce dernier affirme que la direction du magazine a simplement constaté des « erreurs  » dans le numéro en cours – sans préciser leur nature – et qu’une réimpression du magazine doit être lancée dans quelques jours.


La société éditrice de Zamane est contrôlée depuis janvier 2012 par Media Network Fund, filiale du groupe Saham appartenant au ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu