En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.05.2017 à 23 H 05 • Mis à jour le 17.05.2017 à 23 H 05
Par
Législatives françaises

La « bataille de la 9ème » n’est pas encore finie pour Leïla Aïchi

Si Leïla Aïchi a perdu le parrainage des macronistes, « elle peut et sans doute va se présenter sans étiquette », affirme une source proche de la candidate déchue qui affirme que son retrait de la liste de « La République en Marche » (REM) est un repli tactique face à l’insurmontable pression venue du Maroc et de ses lobbys parisiens.


La sénatrice de Paris devrait selon toute vraisemblance se présenter sous l’étique de la « majorité présidentielle » comme c’est le cas dans 55 circonscriptions, assure-t-on. Signe que cette éventualité demeure ouverte, les REM n’investissent, du moins jusqu’à présent, personne contre elle dans la 9ème circonscription des Français de l’étranger.


La limite des dépôts des candidatures est fixée à vendredi 19 mai, 18 heures, mais son sort semble scellé : « Le Maroc est la pierre angulaire de cette circonscription. A lui seul, le pays rassemble un tiers des électeurs et a représenté, au premier tour de la présidentielle, 42 % des votants », rappelle Libération qui a fait à son tour état de la détermination des « marcheurs » marocains menés par Hamza Hraoui de lui barrer la route.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu