En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.04.2018 à 01 H 23 • Mis à jour le 08.04.2018 à 01 H 30
Par
Sahara

Le chef de la Minurso convoqué par Bourita après sa visite controversée au Polisario

Colin Stewart devrait être reçu ce dimanche au ministère des Affaires étrangères pour une entrevue avec Nasser Bourita après qu’il ait, lors de sa visite vendredi au camp de Rabouni au sud de Tindouf, engagé les Nations Unies dans un message écrit à la mémoire d’Ahmed Boukhari, représentant du Polisario à New York décédé mardi dernier, en lui attribuant le titre d’ambassadeur…

Le chef de la Minurso, Colin Stewart a été reçu vendredi au camp de Rabouni, rebaptisé « Chahid El Hafedh » au sud de Tindouf par Mohamed Salem Hamdha, dignitaire du Polisario dans l’organigramme diplomatique du Front.


Selon les canaux de communication du Polisario, le Canadien, en compagnie du chef du Bureau de liaison de la Mission à Tindouf, Yusuf Jidian, a présenté ses condoléances au Front Polisario après le décès mardi dernier d’Ahmed Boukhari, représentant du Polisario à l’ONU et procédé à la signature du registre des condoléances à côté d’un fanion de la « RASD ».


Colin Stewart, chef de la Minurso lors de sa visite vendredi au camp Rabouni au sud de Tindouf. SPS


Plus tôt, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Stéphane Dujarric avait lui aussi présenté « ses sincères condoléances à sa famille », lors d’un point presse à l’ONU.


L’attitude de Colin Stewart dans un contexte de recrudescence des tensions dans la région, a vivement été critiquée par la diplomatie marocaine qui, selon Yabiladi, a convoqué le chef de la Minurso, malgré des excuses verbales, pour une entrevue ce dimanche au siège du ministère des Affaires étrangères pour une explication des termes qu’il a usé dans son message écrit dans lequel il aurait engagé les Nations Unies en attribuant à Boukhari le statut d’ambassadeur, titre réservé aux représentants d’Etats reconnus par la communauté internationale.


Lors de sa récente visite aux Nations Unies durant laquelle il a dénoncé les velléités du Polisario à « modifié le statut juridique » de la zone à l’est du berm de défense marocain par une présence durable, Nasser Bourita avait indiqué que le Polisario cherchait à tout prix à accueillir Stewart à Tifariti ou Bir Lahlou, localités situées dans la zone de restrictions limitées imposée au Front par les Accords militaires conclu après le cessez-le-feu de 1991. Si Colin Stewart n’a pas accédé à la demande du Polisario, l’objet de sa visite à Rabouni, quoiqu’en territoire algérien, pour une cérémonie d’hommage, est jugé inapproprié par le Maroc… 


Lire aussi : Sahara : le message de Mohammed VI à Antonio Guterres

Lire aussi : Sahara : Nasser Bourita répète ce qui disait TFF en 2008 : « Ca changerait tout »

Lire aussi : Sahara : le Maroc « prêt à tout » pour contrer le Polisario au delà du berm de défense

Lire aussi : Sahara : le Maroc hausse le ton face aux velléités du Polisario

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu