En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.06.2017 à 14 H 42 • Mis à jour le 08.06.2017 à 16 H 15
Par
Sahara

Le Polisario débouté à Panama dans l’affaire du cargo affrété par l’OCP

La Cour maritime de Panama a rejeté la requête du Polisario requérant la saisie d’une cargaison de phosphates provenant de Phosboucraa au Sahara et transitant par le canal de Panama à destination de Vancouver au Canada à bord du cargo Ultra Innovation, affrété par l’Office chérifien des phosphates. Motif invoqué: la justice panaméenne s’est déclarée incompétente à se prononcer dans une affaire de politique internationale

Selon Medias24, et Reuters, la Cour maritime de Panama a rejeté la requête du Polisario requérant la saisie d’une cargaison de phosphates provenant de Phosboucraâ au Sahara et transitant par le canal de Panama à destination de Vancouver au Canada à bord du cargo Ultra Innovation, affrété par l’Office chérifien des phosphates.


Pour rappel, dans un scénario presque similaire à celui intervenu en Afrique du sud, et dont le jugement est reporté au 15 juin par le tribunal maritime de Port Elizabeth, le navire avait été immobilisé à sa sortie du Canal, avant d’être autorisé à reprendre le large, mais la procédure judiciaire demeurait en cours.


Le navire Ultra Innovation affrété par l'OCP. WSRW


Dans ses attendus, la justice panaméenne s’est déclarée incompétente à se prononcer dans une affaire de politique internationale. Autre point, le jugement de la cour révèle par ailleurs qu’il « n’y a aucune preuve démontrant que la cargaison appartient aux requérants », a déclaré une source autorisée au sein de l’OCP.


« En décidant qu’une cour nationale n’est pas le lieu approprié pour considérer des allégations sans fondement et purement politiques, la cour panaméenne met en échec les tentatives du Polisario de nuire au développement économique et social important de la région et de contourner le processus politique présentement en cours sous l’égide du Conseil de Sécurité des Nations Unies », a commenté cette source.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu